Comprendre sa peau pour mieux la soigner

Entre vous et votre peau, même si elle évolue, c'est pour la vie ! Pour en prendre bien soin, il faut avant tout comprendre son fonctionnement - ce qui, sous le flot d'informations, n'est pas toujours évident. Mais il s'agit aussi de réaliser à quel point une belle peau passe également par une bonne hygiène de vie globale... Explications.

La peau, organe essentiel du corps humain

La peau est un organe extraordinaire. Entièrement imperméable, elle a notamment pour objectif de ne rien laisser pénétrer à l’intérieur du corps grâce au film hydrolipidique qui la recouvre, provenant du sébum et des sécrétions de sueur. Mais cette barrière protectrice est plus complexe qu’il n’y parait : elle intervient par exemple aussi dans la respiration. Pour preuve, les grands brûlés décèdent souvent d’asphyxie.

Avez-vous remarqué que l’état de votre peau dépend de votre psyché ? Une période de stress suffit parfois à voir apparaître des éruptions cutanées. Cela est dû à son lien ténu avec le système nerveux : c’est pour cette raison que rire, se masser, bien dormir et se détendre sont les gestes de base pour une peau éclatante. Enfin, elle joue également un rôle dans l’élimination des déchets par la sudation, qui permet à son tour de maintenir la température du corps et le pH acide de la peau. 

Anatomie et fonctionnement de la peau

Très concrètement, ce qu’on nomme « peau » est divisé en trois couches : l’épiderme, le derme et l’hypoderme. La circulation sanguine se joue dans l’hypoderme (constitué d’adipocytes, des cellules graisseuses) et principalement dans le derme : ce sont donc les deux couches majoritairement responsables de la nutrition de la peau. Le derme, tissu conjonctif aqueux, diffuse de l’hydratation à l’épiderme. Vous l’aurez compris : pour avoir une jolie peau, il est absolument nécessaire de lui apporter toute l’hydratation nécessaire par l’intérieur en buvant suffisamment d’eau minérale et en ayant une alimentation équilibrée.

L’épiderme est la couche superficielle de la peau, protectrice, qui reçoit les cosmétiques que nous appliquons. Il est lui-même divisé en plusieurs couches : alors qu’au niveau de la couche basale, les cellules se multiplient, elles s’empilent et perdent une grande quantité d’eau lorsqu’elles parviennent à la couche cornée. À ce niveau, les diverses cellules (désormais appelées cornéocytes) sont liées par un ciment lipidique composé notamment de cholestérol, de céramides et d’acides gras saturés. Pour limiter la perte en eau des cellules sur la couche cornée, il importe d’appliquer des cosmétiques à la composition riche en lipides (les huiles végétales, par exemple). Cela permet d’entretenir un ciment intercellulaire de bonne qualité. Le film hydrolipidique, que nous évoquions plus tôt, recouvre et protège l’ensemble.

Les « types de peaux » et les facteurs de changement

Une peau « normale » n’aurait besoin d’aucun soin : tout serait en place pour un équilibre parfait. Malheureusement, la peau normale n’existe pas vraiment : la plupart des gens ont en fait une peau dite mixte, et se reconnaissent ainsi dans les caractéristiques des peaux sèches et grasses à la fois.

 

Type « sèche »

Type « grasse »

Grain de peau

Fin

Pores apparents

Toucher

Rugueux

Huileux (production de sébum importante)

Réaction au nettoyage ?

Inconfort

Réapparition rapide de la brillance

Sensation au pincement ?

Plissement

Peau bien épaisse

 

À côté de cela, d’autres facteurs interviennent et peuvent modifier la nature de votre peau comme l’âge (la peau est dite « mature »), mais aussi les saisons et les hormones qui la rendent parfois « sensible » ou « déshydratée ». Quant aux boutons des peaux grasses et mixtes, ils sont dus à une hyperproduction de sébum combinée à la présence de bactéries et à une production trop importante de kératine, qui bouche les pores.

Les besoins de la peau

Quel que soit votre type de peau et ses caractéristiques, elle a les mêmes besoins quotidiens que toutes les autres : le nettoyage, l’hydratation et (parfois) la protection.

Afin d’être débarrassée des impuretés, du maquillage, de la poussière et de la pollution qu’elle reçoit, votre peau doit être soigneusement nettoyée chaque soir. Prenez garde aux savons agressifs, qui ne respectent pas le pH acide de votre peau et risquent de perturber son équilibre… L'idéal est un savon à froid surgras. Un gommage léger peut aussi être réalisé à intervalle régulier (sauf en cas d’inflammation ou d’acné) pour éliminer les peaux mortes et faire migrer à la surface des nouvelles cellules, plus jeunes et plus riches en eau.

La teneur en eau de votre peau est un élément crucial pour sa santé (et donc sa beauté). Étant donné qu’elle s’évapore continuellement vers l’épiderme, cette perte doit être régulée. Cela nécessite de boire suffisamment d’eau et d’avoir une alimentation saine, mais pas seulement : l’environnement extérieur perturbe beaucoup cet équilibre fragile. Il s’agit donc de compenser grâce à des produits dits « hydratants », qui permettent de retenir l’eau dans les tissus cutanés.

La majorité des crèmes hydratantes conventionnelles (à base de paraffine ou encore d’huiles minérales) suffisent à adoucir la peau et limiter légèrement la perte en eau, mais elles n’améliorent rien à la qualité de la peau. Les meilleurs produits hydratants sont ceux, nous l’avons vu, qui renforcent le ciment intercellulaire grâce à la présence d’ingrédients gras lipophiles.

Les cosmétiques fonctionnent également comme une barrière protégeant la peau des frottements, de la pollution, des microbes et des variations de températures. Néanmoins, en cas de forte exposition au soleil, n’oubliez pas d’appliquer un filtre solaire pour éviter l’altération cellulaire et les brûlures.

 En bref...

Les types de peaux

Les autres facteurs

Les besoins communs

·       Sèche

·       Mixte

·       Grasse

·       L’âge

·       Les saisons

·       Les hormones

·       La déshydratation

·       Le nettoyage

·       L’hydratation

·       La protection